Veut-on obliger les établissements de santé à autoriser l’euthanasie dans leurs murs ?!

En ce début de carême, l’actualité parlementaire nous oblige à vous écrire. En effet, le Parlement a été saisi d’une proposition de loi visant à modifier la loi de 2002 relative à l’euthanasie. Cette proposition prévoit notamment qu’ « aucune clause écrite ou non écrite ne peut empêcher un médecin de pratiquer une euthanasie dans les conditions légales ».

Autrement dit, cette disposition vise à interdire les maisons de repos et de soins et hôpitaux « sans euthanasie ». Il n’y aurait donc plus aucun établissement en Belgique où l’on serait à l’abri de l’euthanasie !

Dans cette vidéo, les résidents, les infirmières et les soignants des maisons de repos belges s’expriment sur cette évolution, tout comme le Dr Henri Maréchal, président de la Société Médicale Belge de Saint-Luc.

Le Conseil d’Etat a rendu un avis sur la proposition de loi le 7 février dernier. Dans cet avis, le Conseil d’Etat a rappelé “l’obligation positive de l’Etat de protéger le droit à la vie“. Il a également considéré que la mesure proposée constitue une « limitation de la liberté de conscience et de religion, de la liberté philosophique ainsi que de la liberté d’association de ceux qui créent de tels établissements de soins » et il a invité le législateur à clarifier la disposition à la lumière de ses considérations.

Le 18 février dernier, la Commission Santé de la Chambre a pris connaissance de cet avis, mais elle a tout simplement décidé d’ignorer les recommandations du Conseil d’Etat, et elle a approuvé la proposition de loi ! Celle-ci sera soumise le jeudi 5 mars prochain à l’assemblée plénière de la Chambre.

Cette proposition de loi constitue une atteinte gravissime au pluralisme qui est censé caractériser toute société démocratique. Elle vise insidieusement à induire un changement de mentalité dans la société, à faire entrer l’euthanasie encore un peu plus dans les mœurs et à instaurer un système de pensée totalitaire. Cela donne froid dans le dos ! 

Nous vous invitons donc à nous tourner à nouveau vers notre Père, en le priant pour notre pays.

Concrètement, nous vous proposons de prier et jeûner pour la protection de la vie humaine, de la conception jusqu’à sa fin naturelle, le weekend du 29 février/1er mars

Soyons très nombreux à nous mobiliser et à implorer Dieu, en groupe ou individuellement, non dans le désespoir, mais dans la foi et l’espérance, pour l’avenir moral de notre pays.

Veillez… ! … sur la vie, dans tous ses états !

N’hésitez pas à diffuser cette invitation le plus largement possible.

Fraternellement,

Vincent, Pascale, Nathalie, Eléonore, Kasia
et la rédaction de cathmed.be 

P.S. : incluons aussi dans notre prière la protection de la vie à naître, la proposition de loi relative à l’avortement étant toujours à l’agenda du Parlement.